MENU

Une épopée trop courte pour l’Armada

TVA Sports

François-David Rouleau / Le Journal de Montréal
Publié | Mis à jour hier à 18h13

 

Le cœur n’était pas à la fête dans les quartiers généraux de l’Armada de Blainville-Boisbriand, mardi au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Au goût des dirigeants, il était trop tôt pour dresser le bilan de la saison 2014-2015. Cette épopée s’est terminée après six matchs face aux Olympiques de Gatineau, au premier tour des séries éliminatoires.

Le directeur général Joël Bouchard avait pris l’habitude de rencontrer la presse plus tardivement au printemps. Au fil des deux récentes saisons, sa flotte avait navigué jusqu’au carré d’as, coulée deux fois par le Drakkar de Baie-Comeau.

Mais Bouchard ne pouvait surtout pas pointer du doigt ses joueurs. Destinée à un virage jeunesse, sa jeune équipe a déjoué tous les pronostics. Elle a pris le troisième rang du classement général grâce à ses 41 victoires et 91 points, avec une priorité de 13 points sur ses plus proches poursuivants, les Foreurs de Val-d’Or.

Menée par le capitaine Daniel Walcott, la brigade défensive a été dominante en limitant les adversaires à une moyenne de 2,68 buts par match. Celle-ci a offert le meilleur rendement du circuit Courteau à ce chapitre. Elle a aussi dominé dans la colonne des tirs alloués, concédant 23,87 lancers par rencontre.

À l’attaque, le DG et entraineur-chef a vu deux de ses piliers assurer la production offensive. Les vétérans Danick Martel et Nikita Jevpalovs ont pris respectivement les deuxième et quatrième rangs des meilleurs pointeurs du circuit, avec 102 et 100 points.

Difficile à avaler

Malgré tout, Bouchard digère mal cette élimination hâtive en dressant un bilan mi-figue, mi-raisin. «C’était une saison en deux temps. Notre saison a été extraordinaire pour une jeune équipe. Les jeunes nous en ont donné et ils ont bien progressé, a observé celui qui en était à ses premières armes comme instructeur.

«Mais en séries, c’était une guerre de tranchées. Je ne suis pas content d’être éliminé. Je crois qu’ils méritaient mieux, a-t-il poursuivi en répétant que ce duel de premier tour face aux Olympiques ressemblait davantage à une demi-finale. Je ne peux pas dire que nous méritions de gagner, mais mes gars méritaient au moins de jouer un match numéro sept.»

«Je suis extrêmement déçu des séries. Je ne suis pas déçu de mes gars mais plutôt que ce soit fini, a-t-il ajouté. Si nous avions eu un adversaire moins coriace, nos jeunes auraient pu prendre le millage nécessaire parce que la première ronde donne d’habitude plus de marge de manœuvre. Là, nos jeunes ont pédalé et nos vétérans n’étaient pas à 100%.»

Tout tenter sur le marché

Bouchard aurait bien apprécié ajouter un joueur d’impact à sa formation durant la période des transactions. Il a couru plusieurs lièvres sans être en mesure d’en agripper un. Ses homologues se sont montrés très gourmands en demandant des offres mirobolantes.

Sur sa liste de chasse, il avait entre autres inscrit les noms de Valentin Zykov, Jérémy Grégoire, Nikolaj Ehlers et Laurent Dauphin. «J’ai tout essayé mais les offres n’étaient pas suffisantes. J’étais capable de prendre des risques», a-t-il signalé.

«Les directeurs ne voulaient peut-être pas danser. C’est comme si tu approches une fille pour l’inviter à danser et elle te répond « Non, mon chum est là». C’est sûr que tu ne pourras pas danser avec elle, a figuré Bouchard avec humour. La majorité des DG sont restés avec leurs joueurs. »

Un trio à tout casser

Le dossier des joueurs de 20 ans a retenu l’attention durant le camp d’entrainement. Au final, Bouchard aura eu la main heureuse avec ses choix. Martel, Jevpalovs et Walcott ont pavé la voie aux jeunes matelots en prêchant par l’exemple.

«Je suis content de leurs performances sur la glace mais je suis encore plus fier de la façon dont ils se sont comportés. Ils ont créé un impact important sur les jeunes», a-t-il indiqué.

Retour derrière le banc?

Occupant plusieurs postes à bord du navire de l’Armada, dont ceux de président, directeur général et entraineur-chef, Bouchard n’a pas voulu se prononcer sur ses intentions futures. Reviendra-t-il à la barre l’an prochain? Selon lui, il est encore trop tôt pour prendre cette décision.

Parions qu’il ne cèdera pas son poste si facilement!

plus de nouvelles
4:22
Entrevue avec Jonathan Fauchon - 10e choix au repêchage 2020
Il y a 4 heures
Repêchage LHJMQ : Choix numéro 10
Il y a 7 heures
0:54
En route vers le repêchage - Souvenirs avec Anthony Bédard
Il y a 1 jour
2:09
En route vers le repêchage - Souvenirs avec Charles Boutin
Il y a 2 jours
1:36
En route vers le repêchage - Souvenirs avec Luke Henman
Il y a 3 jours
Mise à jour - Début de saison 2020-2021
Il y a 3 jours