MENU

Olympiques-Armada : un festin au 1er tour

TVA Sports

Mikaël Lalancette

Les trois premiers matchs de la série entre l’Armada de Blainville-Boisbriand contre les Olympiques de Gatineau nous ont réservé tout un spectacle de hockey jusqu’à maintenant.

La première manche, remportée 4-1 par les Olympiques, a donné le ton à une série endiablée.

La seconde, gagnée 4-1 par l’Armada, a surpassé le spectacle du premier match.

Mardi soir à Gatineau, les Olympiques ont signé une victoire 4-2  dans une véritable guerre de tranchées. Les hommes de Benoît Groulx mènent maintenant cette série 2-1.

Évidemment, le match de ce mercredi a une importance cruciale. Il risque d’être encore plus savamment disputé que les trois précédents.

Je ne me souviens pas d’une série de premier tour aussi relevée dans la LHJMQ. J’ai posé la question à Benoît Groulx hier soir.

Sa réponse :

«Je ne me souviens pas d’avoir rencontré un aussi bon club de 14e place en première ronde dans nos meilleures années! Je ne me souviens pas d’avoir vu quelque chose comme ça. Peu importe ce qui va se passer, que ça se termine en cinq, en six ou en sept, l’équipe qui va gagner aura toute une équipe de hockey, comme celle qui va perdre. Je suis vraiment impressionné par les deux clubs sur la glace. C’est beau à voir! C’est une guerre de tous les instants.» – Benoît Groulx

Louick Marcotte, auteur du but gagnant mardi pour les Olympiques, a ajouté son grain de sel. «Ça me fait penser contre Baie-Comeau en finale l’année passée. Il n’y a pas d’espace sur la glace.»

C’est le meilleur hockey en ville, mesdames et messieurs! Et tout ça en huitièmes de finale. Jusqu’à maintenant…

Gatineau a l’avantage de la confrontation de gardiens. François Brassard (moyenne de 2,02 et taux d’efficacité de ,926) est solide comme le roc. Samuel Montembeault (2,69 et ,849) aimerait sûrement revoir deux buts depuis le début de la série…

Gatineau a l’avantage du jeu à cinq contre cinq. Les Olympiques ont marqué neuf buts et l’Armada, deux à égalité numérique…

Gatineau a l’avantage du point de vue de la profondeur. C’était intéressant de voir comment Benoît Groulx a utilisé son dernier changement dans le match no 3 pour neutraliser le trio formé par Danick Martel, Nikita Jevpalovs et Philippe Sanche…

Boisbriand a l’avantage des unités spéciales. L’Armada a marqué quatre fois sur 24 occasions en supériorité numérique (et un but en infériorité numérique) alors que l’attaque massive des Olympiques a été blanchie en neuf occasions…

Tout ça peut changer. Il reste bien du hockey à jouer dans cette série mais jusqu’à maintenant, il s’agit de LA série de ce premier tour.

plus de nouvelles
La LHJMQ annonce un retour au jeu le 1er octobre
Il y a 23 minutes
Vente de masques de l'Armada
Il y a 1 mois
Yaroslav Likhachev invité au camp d'entraînement de l'équipe junior de la Russie
Il y a 1 mois
Joyeux anniversaire Yann-Félix Lapointe
Il y a 2 mois
L'Armada ne repêchera pas lors du repêchage international de la LCH 2020
Il y a 2 mois
Fauchon, Gravel et Schmitt invités au camp de développement virtuel des U-17 de Hockey Canada
Il y a 2 mois