MENU

Martel en rajoute

François-David Rouleau
MISE à JOUR

Journal de Montréal

L’Armada de Blainville-Boisbriand a fait tonner ses canons face au Drakkar de Baie-Comeau, hier après-midi.

Devant leurs partisans, les hommes de Joël Bouchard ont uni leurs efforts pour renverser leurs adversaires par la marque de 4 à 1.

Alors que les projecteurs étaient rivés sur le meilleur franc-tireur de la LHJMQ et de la Ligue canadienne, Maxime St-Cyr, c’est Danick Martel qui a volé la vedette une fois de plus. Avec ses 44e et 45e réussites de la saison, il a sérieusement menacé le tenant du titre, qui compte 46 buts, ­blanchi de la feuille de pointage hier.

Sans le brio du gardien Philippe ­Cadorette, le petit attaquant de la flotte ­laurentienne aurait dépassé son opposant.

«Cado» avait toutefois son numéro bien en tête. Il l’a volé quelques fois durant les 60 minutes de jeu, lui réservant d’ailleurs un arrêt de la mitaine miraculeux lors d’une attaque massive au premier engagement.

En bon vétéran, le joueur de centre de l’Armada a préféré quitter le Centre d’excellence Sports Rousseau avec les deux points de son équipe en banque plutôt qu’en ayant engraissé sa fiche personnelle. «J’ai eu mes chances, mais j’ai réussi quand même à en profiter, a-t-il déclaré. Je ne peux pas sortir d’ici fâché, nous avons gagné le match.»

Ses coéquipiers Yvan Mongo et Philippe Sanche ont également fait scintiller la lumière rouge derrière le gardien nord-côtier, qui a repoussé 28 rondelles.

Montembeault peu occupé

À l’autre bout de la patinoire, Samuel Montembeault s’est gelé les orteils. Peu sollicité, le portier de l’Armada n’a cédé que devant Luca Ciampini en deuxième période, en route vers une performance de 13 arrêts.

Les locaux n’ont pas tardé à profiter de l’indiscipline du Drakkar. Ils ont frappé dès leur première occasion en supériorité numérique. Yvan Mongo a sauté sur le retour de lancer d’Emil Aronsson pour ouvrir le pointage à la cinquième minute de jeu.

Martel a doublé cette avance 90 secondes plus tard quand le défenseur T.J. Melançon l’a repéré à l’embouchure du filet.

Ciampini réduit l’écart

Plutôt timide au premier vingt, le ­Drakkar a tenté de larguer les amarres dès le retour du vestiaire. Luca Ciampini a complété une montée rapide en compagnie de Frédéric Gamelin en servant un tir des poignets précis à Montembeault, réduisant ainsi l’écart.

Philippe Sanche a répliqué cinq minutes plus tard pendant une pénalité imposée à Gamelin pour rudesse. Il a décoché un vif tir voilé pour redonner une priorité de deux buts aux siens.

Martel a porté un dur coup aux visiteurs dès le début de la troisième. Véritable marchand de vitesse, il a débordé le défenseur Matthieu Désautels pour déjouer facilement le gardien nord-côtier qui s’était compromis.

L’Armada prendra la route de l’Abitibi cette semaine. Il rendra visite aux Huskies de Rouyn-Noranda jeudi soir et affrontera les Foreurs à Val-d’Or le lendemain.

plus de nouvelles
Jour de match - L'Armada affronte le Phoenix de Sherbrooke
Il y a 2 jours
Lancement du 10e anniversaire de l'Armada JEUDI 1er OCTOBRE
Il y a 4 jours
Nos 18 | Aperçu de la saison 2020-2021 de l'Armada
Il y a 5 jours
Nos 18 | L’Armada veut livrer une bataille au sommet
Il y a 5 jours
Nos 18 | Top 5 Jeux de 2019-2020 de l'Armada
Il y a 5 jours
Marque Finale - 19 septembre contre le Phoenix de Sherbrooke
Il y a 1 semaine