MENU

« Tous les chemins sont bons », pour Jérémy Fontaine

Sébastien Gervais

Sur la route du succès, dans la vie, comme dans le hockey, il est bien rare que le chemin soit tracé d’avance. Souvent, il faut persévérer, faire des choix et persévérer de nouveau, encore et encore. Le défenseur de l’Armada de Blainville-Boisbriand Jérémy Fontaine en est un bon exemple, lui qui a fait ses premiers coups de patin dans la LHJMQ cette saison, et ce, à l’âge de 20 ans.

« C’est sûr qu’il y a ‘une couple’ de choses que j’ai dû m’adapter au début. C’est un nouveau système de jeu et la game est quand même assez différente qu’en BCHL, mais je trouve que ça va bien! », lance l’athlète auteur d’un but et d’une aide en 11 matchs avec la Flotte.

Au-delà des aveux du joueur, son nouvel entraineur-chef se veut lui aussi bien satisfait du défenseur gaucher, dont l’arrivée est venue stabiliser une brigade défensive alors décimée par les blessures.

« Jérémy Fontaine, même quand il n’y pas de ‘wow’ dans sa game, c’est un gars qui est efficace dans sa game », avait confié Bruce Richardson, lors d’un point de presse du 17 décembre dernier, jour où le défenseur a récolté son premier point en carrière dans la LHJMQ, face à l’Océanic de Rimouski.

Le scénario parfait

Depuis près de trois saisons, Jérémy Fontaine évoluait pour les Bulldogs d’Alberni Valley dans la British Columbia Hockey League (BCHL). Bien qu’il était en voie de connaitre sa meilleure saison, avec 5 points en seulement 13 matchs, il sentait que le moment était venu pour lui de rentrer au bercail. La vie faisant bien les choses, c’est à ce moment que la fenêtre d’opportunité s’est ouverte avec l’Armada.

« Je m’entraine ici avec Stéphane Dubé [préparateur physique de l’Armada] et Stéfano Lanni depuis environ six ans, donc je le connais très bien. Quand j’ai décidé de revenir au Québec, j’ai entendu dire qu’il y avait peut-être une chance pour moi de jouer avec l’Armada, alors en attendant, j’ai demandé un trade à Saint-Jérôme. Finalement, l’Armada a vraiment eu besoin de quelqu’un, donc Stéphane a parlé aux coachs et on m’a signé », raconte-t-il, n’ayant eu le temps de jouer que deux matchs avec les Panthères, dans Ligue de hockey junior AAA du Québec, avant de recevoir l’appel tant attendu de Blainville-Boisbriand.

Avec le recul, Bruce Richardson a d’ailleurs confirmé que Stéphane Dubé ne vendait pas du rêve en leur parlant en bien de Fontaine, loin de là : « Il a mis beaucoup d’emphase au niveau de son éthique de travail et de son attitude, puis il n’avait pas tort! ».

L’aîné d’une jeune Flotte

Ironiquement, c’est au cœur d’un léger virage jeunesse que le natif de Repentigny est arrivé avec l’équipe. Avec le départ du vétéran défenseur Zachary Cardinal, à la date limite des transactions, il est même devenu le seul joueur de 20 ans sous contrat parmi l’alignement final de 23 joueurs.

« Même pour moi ça fait bizarre, parce que je vois des gars des 16-17 ans et je me dis qu’il n’y a pas si longtemps, j’étais dans leur position. Maintenant que je suis rendu le plus vieux, c’est sûr que je suis tout le temps ouvert, si quelqu’un a des questions ou veut parler de quoi que ce soit », indique-t-il, questionné sur son rôle de « grand frère ».

De par son caractère, autant comme athlète qu’en tant qu’humain, c’est toutefois surtout par l’exemple qu’il préfère incarner ce rôle.

« Moi, je ne suis pas un gros parleur, je suis plus un leader par mes actions. Partout où-est que j’ai joué, ç’a toujours été comme ça, ce sont mes actions qui parlent beaucoup », ajoute l’ancien des Chevaliers de Lévis, dans la Ligue de Développement du Hockey M18 AAA.

Jamais trop tard

Même s’il a effectué ses débuts officiels avec l’Armada en décembre dernier, Jérémy Fontaine avait eu un avant-goût de la LHJMQ quelques années auparavant. En 2019, il s’était rendu au camp des Saguenéens, avant qu’un choix déchirant n’écourte son séjour à Chicoutimi.

« Pour ne pas perdre mon éligibilité universitaire américaine, je suis parti après 48 heures […]. Je trouve que 15-16 ans, c’est très jeune pour prendre une décision aussi importante et, à ce moment-là, je voulais me garder toutes les portes ouvertes », se souvient-il.

Choisissant donc de paver sa propre voie, il a passé la saison suivante avec les Canucks de Niagara Falls dans le circuit junior B ontarien de la Greater Ontario Junior Hockey League (GOJHL). La saison suivante, il a passé au niveau junior A, dans l’Ouest canadien, où il jouait encore jusqu’à tout récemment.

« La raison pourquoi je suis revenu si tard, c’est que j’ai vieilli et j’ai réalisé des choses au fil du temps. C’est sûr que ça arrive rarement des joueurs de 20 ans qui reviennent et qui peuvent jouer la LHJMQ, mais en même temps, je voyais la petite possibilité et je me disais ” Je vais la prendre, je vais réussir ” et comme de fait, c’est arrivé », témoigne-t-il.

« Garder le but en tête »

Bien que cela ferme officiellement la porte des collèges américains, réussir le tour de force en débutant dans la LHJMQ à 20 ans n’est que porteur d’espoir pour Jérémy Fontaine. Pour lui, de nombreuses portes sont encore ouvertes, que ce soit celles du hockey professionnel, ou encore celles du circuit universitaire canadien (U Sports).

« Je me suis souvent fait dire, et je me le fais encore rappeler, que tout est possible quand tu y crois. Pour moi, tous les chemins sont bons, il faut juste toujours garder le but en tête », conclut le #22, plein d’espoir, mettant pour le moment ‘où il ira’ de côté pour se concentrer sur son but présent et donc ‘où il est’, c’est-à-dire dans une Armada, à Blainville-Boisbriand.

plus de nouvelles
L’Armada persiste et signe face aux Foreurs
Il y a 2 jours
Promo 777 🎰 | 8-10-11 février
Il y a 2 jours
Maximilian Streule marque le but gagnant! Foreurs 4 Armada 5
Il y a 2 jours
L'Armada double le Titan! Titan 2 Armada 4
Il y a 3 jours
Une autre victoire pour Québec! Armada 2 Remparts 5
Il y a 3 jours
VIDÉO | Dévoilement de la patinoire Maxi de Ste-Martine
Il y a 4 jours