MENU

Bataille de la 50 | L’Armada prend sa revanche sur Gatineau

Laurent Corbeil

L’Armada de Blainville-Boisbriand a signé une première victoire en match présaison, mercredi, en profitant de l’avantage de la foule du Centre d’Excellence Sports Rousseau pour ainsi vaincre les Olympiques de Gatineau par la marque de 4 à 3.

La troupe de Bruce Richardson obtient donc sa revanche sur les Olympiques qui les avaient défaits par la marque de 2-1 en tirs de barrage la veille à Gatineau. Cependant, même si le résultat favorise cette fois son équipe, le principal intéressé n’était pas totalement satisfait de la façon dont il a été obtenu.

« J’ai plus aimé le premier match. Même si le résultat était différent, je n’ai pas vraiment aimé le match. J’ai trouvé aujourd’hui qu’on était un peu sloppy dans notre game et que notre éthique de travail n’était pas à point », a indiqué Bruce Richardson.

DĂ©marrage rapide

La bataille de la 50 a rapidement pris son envol à Boisbriand. Avec seulement 1 : 17 d’écoulée, Alexis Gendron a profité de la circulation devant le filet de Gatineau pour tromper la vigilance d’Emrik Despatie et ainsi ouvrir la marque sur le premier tir de la Flotte.

Par la suite, alors que les Olympiques cherchaient à tout prix à renverser la vapeur, l’Armada a à nouveau repris les choses en mains. Avec près de 12 minutes de jouées, Antoine Roy a servi une superbe passe à Colby Huggan qui, s’élançant fin seul, a réussi a faire passer la rondelle entre les jambières de Despatie et ainsi porter le score à 2-0.

Alexis Brisson s’illustre

Lors du deuxième tiers, les Olympiques ont continué d’amener des rondelles à profusion au filet de l’Armada. Charles-Edward Gravel ne leur a toutefois rien cédé, arrêtant les 21 tirs dirigés vers lui après 30 minutes de jeux.

Après cela, tel qu’on le voit souvent en match préparatoire, Bruce Richardson a opté pour un changement de gardien en milieu de rencontre, laissant ainsi le filet à Nicholas Sheehan, un choix de 6e tour des Wildcats de Moncton en 2019.

L’avalanche de tirs des visiteurs a toutefois fini par porter fruits. Moins de trois minutes après le changement de gardien, Jacob Lavoie a profité d’une belle passe venant du derrière du filet pour ainsi réduire l’écart à 2-1.

Quelques minutes plus tard, avec moins de trois minutes à jouer en deuxième Alexis Brisson a toutefois ramené l’écart à deux buts en marquant sur le retour de lancer de Colby Huggan. D’ailleurs, aux yeux de son entraineur, Alexis Brisson a non seulement connu un fort match, mais est un nouvel homme depuis le début du camp d’entrainement.

« Alexis Brisson depuis qu’il est arrivé au camp, il est outstanding, premièrement ça commence avec son mindset, avec son attitude, c’est un joueur transformé […] », a-t-il lancé en parlant de son #9.

Les Olympiques reviennent, l’Armada réplique

Après 40 minutes de jeu, malgré le score de 3-1, en faveur de l’Armada, les Olympiques dominaient les tirs au but par la marque de 34 à 19.

En troisième période, cette tendance s’est poursuivie et a fini par être davantage représentative sur la feuille de pointage. D’abord, avec moins de cinq minutes de jouées en troisième, Michael De Sousa a marqué son 2e but du calendrier préparatoire sur un retour de lancer de Joey Messina et réduire l’écart à 3-2.

Seulement 34 secondes plus tard, à l’aide d’un puissant tir des poignets, Cristiano Spadafaro ramenait tout le monde à égalité pour la première fois depuis la première minute de la rencontre.

Tout comme elle l’avait fait en début de rencontre, l’Armada a de nouveau brisé l’égalité rapidement. Moins de deux minutes après le but de Spadafaro, Thomas Paquet, s’amenant devant le filet à un contre un, a déjoué le gardien de Gatineau d’un puissant tir des poignets, portant la marque à 4-3 avec ce qui sera le but de la victoire.

La « bataille » de la 50

Immédiatement après ce but, le ton a monté d’un cran et l’expression « bataille de la 50 » est devenue plus réelle que jamais. Quelques secondes après le but victorieux, une mêlée impliquant plusieurs joueurs a éclaté. Chez l’Armada, Félix Larose et Alexey Kulikov furent chassés pour rudesse, tout comme Joey Messina et Michael De Sousa du côté de Gatineau, en plus Diego DaSilva qui a obtenu une extrême inconduite de partie.

Cependant, les choses se sont calmées ensuite et l’Armada a maintenu le cap pour l’emporter par la marque de 4 à 3 dans un match « intense » qui a vu Bruce Richardson redéfinir le concept d’intensité.

« C’est sûr qu’entre nous autres et Gatineau il y a toujours une petite rivalité […], mais pour moi rentrer dans un scrum et lancer les gants tout partout, ce n’est pas de l’intensité. Aller au filet, battre ton coverage en zone offensive, gagner tes batailles en avant du net […], toutes ces petites affaires-là, pour moi, c’est ça l’intensité », a-t-il conclu alors que son équipe sera de retour samedi 27 août, encore contre les Olympiques de Gatineau, cette fois au Complexe Branchaud-Brière.

plus de nouvelles
Fauchon & Cardinal sur l'Équipe de la semaine Vidéotron | 2022-2023 | Semaine 2
Il y a 12 heures
Joueur de la semaine LHJMQ | Jonathan Fauchon (3 octobre 2022)
Il y a 2 jours
Fauchon et Gendron se sont amusés! Armada 5 Océanic 2
Il y a 2 jours
La Flotte complète le balayage à Rimouski
Il y a 2 jours
Victoire convaincante pour Blainville-Boisbriand! Armada 5 Océanic 0
Il y a 3 jours
L'Armada l'emporte 5-0 face à l'Océanic
Il y a 3 jours